Édito

gillotlisette 400px

Chers collègues, chers amis

L’année 2020 aura été marquée par une épidémie d’une ampleur sans précédent, qui a constitué un défi inédit pour tous les professionnels de santé, toutes les structures sanitaires en général, pour la gériatrie et pour les HDJ gériatriques en particulier. Si quasi toutes les structures d’HDJ ont fermé pendant la première vague, ce n’est pas pour autant que les professionnels ont chômé et ils ont dû relever différents challenges pour ré-ouvrir, se réinventer pour répondre aux contraintes liées à la covid, mais aussi pour essayer d’accompagner au mieux les patients qui ont payé un lourd tribut du fait du virus mais aussi du fait du retard à la prise en charge des autres pathologies, et à un climat particulièrement anxiogène.

Vous avez été nombreux à répondre à l’enquête APHJPA sur HDJ et Covid, en mai, et je voudrais encore vous en remercier. Ce sont tous vos retours, vos commentaires engagés, qui ont permis de continuer à faire du lien et à écrire un article, paru dans NPG en fin d’année, et que vous retrouverez dans la section correspondante.

Et ce sont vos retours qui permettent d’ouvrir l’année 2021 sur la notion de « prévention » et sur le rôle important que les HDJ peuvent y jouer : fragilité et prévention de la perte d’autonomie, prévention des situations à risques, prévention des complications des pathologies neurodégénératives ... Covid ou pas, il est important de continuer à réfléchir sur nos parcours de soins, à l’interface ville et hôpital.

C’est aussi la mise en oeuvre de l’instruction Gradation des prises en charge ambulatoires du 10 septembre 2020, qui remplace la si célèbre circulaire Frontière.

Pour l’APHJPA, 2021, c’est enfin l’espoir de pouvoir tenir notre congrès national, et quoiqu’il arrive, de continuer notre réflexion en lien avec vous tous, que ce soit au travers d’enquêtes ou autres. C’est aussi la volonté de continuer à mettre à jour l’histoire et la géographie des HDJ en intégrant les nouvelles structures et les nouveaux arrivants. N’hésitez pas à vérifier si les informations de votre centre sont les bonnes sur la carte et à nous communiquer les modifications.
Par ailleurs, si nous avions décidé une année « blanche » en 2020 pour les cotisations, en 2021, « les affaires reprennent », donc merci de répondre ou vous manifester auprès de notre trésorier 😊

Je vous souhaite à tous plein de projets et plus de sérénité !

 

Lisette Volpe-Gillot